Les disquettes.

Les disquettes

La toute première disquette a été lancée par IBM en 1967 (dans la version 8 pouces) pour stocker les micro-programmes des systèmes 360 et 370, accessoirement pour envoyer à faible coût des mises à jour à leurs clients. Il est bon de rappeler qu’à l’époque, la plupart des ordinateurs de cette gamme étaient en location.

IBM_system_360
IBM_360
IBM 360/20

Cette première disquette pouvait stocker 80 000 caractères, soit environ une journée de frappe d’une opératrice de saisie. Pour cette raison, des matériels de saisie sur disquette commencèrent à remplacer les encombrantes et bruyantes perforatrices de cartes utilisées jusque-là.

perfo IBM
Perforatrice IBM
Punched_card
Carte perforée

La deuxième génération de disquettes était au format de cinq pouces un quart (soit environ 13 centimètres), utilisée entre autres sur l’Apple II et l’Olivetti P6060 et les IBM PC. Il s’agissait d’une disquette souple composée d’un fin disque de plastique souple renforcé en son centre sur lequel est apposé un substrat magnétique. Ce disque est enveloppé d’une coque de protection en carton souple d’où son nom floppy disk en anglais.
C’est elle qui, formatée en 360 Ko équipa l’IBM PC en 1981, puis la capacité fut portée à 1 200 Ko (soit environ 1,17 Mo) avec le PC/AT en 1983. A l’époque, la capacité des disques durs étaient en moyenne de 30 Mo.

disquette_5p
Disquette souple 5 pouces ¼

La troisième génération, beaucoup plus connue, possédait une enveloppe au format trois pouces et demi qui n’était plus en carton souple, mais en matière plastique rigide. Utilisée par le Macintosh en version 400 Ko (1984), elle fut introduite dans le monde PC en 1987 pour la série IBM PS/2 en versions 720 Ko puis 1 440 Ko (soit environ 1,41 Mo).

disquette3-5
Disquette 3 pouces ½

Cette dernière a commencé à être détrônée au début des années 2000 par les clés USB, principalement à cause de leur relative fragilité et de leur capacité limitée à 1,41 Mo alors que les fichiers manipulés commençaient à dépasser largement cette taille (pour les usages multimédia notamment). Il exista une version 2 880 Ko qui ne s’imposa pas. Une autre disquette de troisième génération est également apparue sur les ordinateurs personnels. Celle-ci est de format 3 pouces et permet de stocker 320 Ko par face. Les lecteurs pour ce type de disquette n’étant pas double face, il est nécessaire de retourner le disque pour utiliser toute sa capacité. Cette disquette a été principalement utilisée sur Amstrad CPC et Oric. En raison de l’échec commercial de ce standard, les fabricants pouvaient se procurer des lecteurs à très bon marché, mais en revanche la pénurie de disquettes posait problème.
Durant les années 2000, les clés USB, dont les capacités allaient croissantes,  et les cartes mémoires ont remplacé tous les types de disquette sur les nouveaux PC. Quelques cartes mères dans les gammes professionnelles, rares sur le marché, sont encore équipées d’un port flopy.

retrour1

Une souris et des hommes…partageons une même passion informatique et d'échange !